Restrictions de vols nocturnes et reponses des compagnies aeriennes dans les principaux aeroports europeens

Rapport final

Le gouvernement français a lancé un processus visant à évaluer les impacts positifs et négatifs des vols de nuit dans les aéroports français. Les vols de nuit sont principalement concentrés à Paris Charles de Gaulle (CDG).

On affirme souvent que les vols de nuit sont essentiels aux réseaux des compagnies aériennes et qu’ils procurent d'importants avantages économiques.

Ce rapport montre que Paris Charles de Gaulle a la réglementation la moins limitative des principaux hubs européens. Contrairement à d'autres hubs, les vols de nuit à CDG sont souvent des vols de fret et des vols express. 

Le rapport montre que Les compagnies aériennes en réseau ont un degré de flexibilité important qui leur permet d’adapter leur réseau aux restrictions des vols de nuit, tout en conservant un réseau viable. 

Les impacts économiques des aéroports (et des vols de nuit) sont souvent surestimés. Un modèle couramment utilisé, développé par le Conseil international des aéroports en Europe (ACI Europe) surestime les impacts économiques, principalement pour trois raisons: 

  • il ne comprend que les impacts économiques positifs; les impacts négatifs comme les dépenses touristiques à l'étranger et l'augmentation des importations, sont ignorés;
  • il ne tient pas compte des externalités causées par le bruit des avions, qui provoque un risque augmenté d’hypertension, des troubles cognitifs chez les enfants et des troubles du sommeil;
  • il ne tient pas compte des externalités dues à la pollution de l’air, malgré le fait que ces effets ont des impacts économiques bien documentés.

Par conséquent, de nombreux rapports sur les impacts économiques des aéroports sont trompeurs.

Le rapport est aussi disponible en anglais.

le rapport

Authors CE

Jasper Faber

Co-authors

Linda Brinke

Martine Smit

Delft, September 2012